Les Smartwatch, nouveaux gadgets tendance

C’est peut-être le grand gadget technologique de demain : les smartwatch, ou montres intelligentes. Déjà commercialisées, par Sony notamment, ces montres aux fonctions étonnantes viennent de prendre une nouvelle dimension avec des rumeurs de plus en plus persistantes d’une iWatch signée Apple. De quoi mettre en péril les horlogers suisses ? Rien n’est moins sûr !

Un marché à fort potentiel pour les smartwatch

Sony, Microsoft, Intel, Apple… tous ces grands noms de la High-Tech semblent s’intéresser de plus en plus à un nouveau marché à fort potentiel : celui des montres connectées (à un Smartphone). Ces montres d’un genre nouveau vous permettraient de consulter vos emails depuis votre poignet, de prendre ou refuser un appel, de recevoir et afficher vos notifications (Facebook, etc…) ou encore de contrôler votre lecteur de musique.

Smartwatch Sony

D’ailleurs, selon l’institut d’étude Canalys, pas moins de 5 millions d’unités de montres intelligentes pourraient s’écouler dans le monde au cours de l’année prochaine. Un chiffre à mettre en perspective avec les 500 000 smartwath qui devraient se vendre en 2013. Si le marché rencontre réellement une telle explosion de la demande, on comprend alors pourquoi toutes ces sociétés ne veulent pas rater le train en marche…

Chris Jones, principale responsable de cette étude, déclare d’ailleurs que « les smartwatch seront la nouvelle catégorie de produits électroniques grand public la plus importante depuis que l’iPad a défini le marché des tablettes ».

 Pourquoi les horlogers suisses ne craignent-ils pas l’iWatch ?

Alors que les géants de l’informatique semblent empiéter sur leurs plates-bandes, une certaine sérénité anime toujours les grands noms de l’horlogerie Suisse. Ainsi,  Jean-Claude Biver, président de Hublot, reconnait que même si Apple (et tous les autres) devenait des concurrents, il est quasiment improbable qu’ils parviennent à menacer les montres haut de gamme qui constituent une large majorité de la production helvétique. Le prix de vente n’est d’ailleurs pas du tout le même. Ainsi, si l’on trouve actuellement des Smartwatch Sony pour 120 euros environ, le prix des montres suisses démarre souvent à 1 000 euros (et s’envole parfois bien au-delà).

Swartwatch

L’iWatch pourrait même devenir à terme une bonne chose pour l’industrie horlogère. En effet, comme l’explique le président de Hublot, Apple à la capacité grâce à la puissance de son marketing à faire des smartwatch un objet tendance. De quoi intéresser les jeunes à l’horlogerie et les inciter à porter des montres. De nouveaux clients habitués à en porter au poignet et qui pourront se tourner vers les horlogers « classiques » une fois l’effet de mode smartwatch passé… « Habituez un enfant à mettre une montre Mickey ou Swatch, il y a de fortes chances qu’il continue d’acheter des montres lorsqu’il sera adulte ».

Et vous ? Que vous inspire cette nouvelle « révolution » technologique ? Invention géniale qui bouleversera nos modes de vie ou gadget futile de la société de surconsommation ?

www.sonymobile.com

SHARE
Passionné depuis toujours par la mode et du luxe, Alexandre nous fait partager son addiction pour ces univers à travers des actualités présentant des produits et évènements à ne pas louper selon lui. Irréductible fan du secteur horloger suisse, il explore chaque jour le web de long en large pour vous faire découvrir les plus beaux gardes temps. Issu d’une école de commerce parisienne, il ne manquera pas non plus de vous tenir au courant des dernieres news économiques brulantes concernant les grandes maisons du luxe.