De l’histoire de la bague de fiançailles

S’il y a bien un bijou qui incarne la promesse d’un mariage, c’est la bague de fiançailles !

Il est très commun pour un homme d’en offrir une à sa bien-aimée lors de sa demande, et pour cause : ce bijou permet de montrer à son entourage qu’un couple prévoit de se choisir pour la vie ! C’est un symbole qui indique que le mariage est proche, et la confirmation que la réponse à la fameuse question était un beau « oui » ! C’est aussi tout simplement un beau cadeau à admirer pour se souvenir du moment de la demande.

Toutefois, la tradition de la bague de fiançailles est finalement relativement récente. Zoom sur les origines d’une tradition que nous connaissons tous !

La demande en mariage, tout un programme

Vous connaissez la chanson : pour faire sa demande en bonne et due forme, un homme pose le genou à terre devant sa petite-amie, ouvre le boitier de la bague de fiançailles pour la lui présenter et lui demande de l’épouser. Si tout se passe bien, la réponse sera positive et la bague glissée sur l’annulaire de la main gauche de la future mariée.

demande en mariage

Mais on n’a pas toujours fait ainsi !

Il existe certes des preuves historiques qui placent les bagues de fiançailles et alliances dans la culture du mariage depuis l’Antiquité romaine. Mais depuis l’émergence de la classe moyenne moderne du XXème siècle, le solitaire – une bague avec un seul gros diamant, le bijou traditionnel de la demande en mariage – a connu des hauts et des bas.

Pensons un instant au contexte économique de la première moitié du XXème siècle : les mariés de cette époque ont connu deux guerres mondiales ainsi que la Grande Dépression. Les difficultés économiques étaient nombreuses, et de ce fait, la bague en diamant était souvent considérée comme superflue par la classe moyenne. L’usage voulait donc que le fiancé offre une machine à laver ou une voiture à sa fiancée : en somme, un objet pratique, quoi que peu romantique, pour démarrer la vie à deux.

Toutefois, la Première Guerre Mondiale a incité beaucoup de jeunes couples à s’unir pour la vie, d’autant plus que l’avenir était incertain pour bon nombre entre eux. La bague de fiançailles ainsi que l’alliance symbolisaient cette union de deux personnes souvent séparées sitôt leur union déclarée. C’est à ce moment-là que la bague de fiançailles a connu un nouveau gain de popularité, avant de faire l’objet d’un véritable boom après la Seconde Guerre Mondiale et l’essor des mariages pendant les Trente Glorieuses.

demande-en-mariage

La bague en diamant, tout un symbole

Aujourd’hui, il n’y a rien de plus naturel que d’offrir une bague en diamant (ou autre pierre précieuse) lors de la demande en mariage. Mais pense-t-on suffisamment au symbolisme de ce bijou ?

Le diamant est un matériau extrêmement solide. Il est même l’élément naturel le plus dur, et ne peut être rayé que par un autre diamant ! C’est cette solidité, ainsi que la beauté brillante et indéniable du diamant, qui lui valent le trophée du joyau parfait pour un bijou qui symbolise l’amour éternel. Ce slogan le dit bien : « A diamond is forever ». C’est la publicitaire Frances Gerety qui a écrit ce tagline en 1947, et c’est une phrase qui a encore tout son sens originel aujourd’hui.

Le diamant brille et attire l’admiration de ceux et celles qui le voient, et un bijou orné de cette pierre rappelle donc la beauté de la future épouse. D’où toute l’importance d’offrir une bague de qualité à la femme de sa vie !

SHARE