Porsche 911 : la voiture de sport intemporelle

Porsche 911

Depuis plus de 50 ans, la Porsche 911 ravit les passionnés d’automobiles des quatre coins du monde. Véritable icône automobile, elle incarne toute l’identité de la marque qui en a fait son modèle phare. Considérée par beaucoup comme la voiture de sport par excellence, elle concilie à la perfection les extrêmes : sportivité et praticité, exclusivité et popularité, tradition et innovation, design et fonctionnalités. La Porche 911 a profondément évolué au fil du temps, améliorant constamment ses performances tout en conservant l’esprit Porsche. Après vous avoir fait découvrir l’histoire de la marque, Luxebytrendy vous propose de plonger dans celle de sa voiture fétiche.

1ère génération : Type 901 (1963-1973)

L’histoire de la Porsche 911 commença en 1959 avec une étude de style pour un coupé 2+2 qui devait se rapprochait de la Porsche 356 : le projet T7. L’objectif était de préparer la succession de cette voiture légendaire qu’était à l’époque la 356, vendue à près de 78 000 exemplaires. Le défi était de taille puisqu’il fallait que la nouvelle voiture puisse atteindre des volumes de vente similaires mais aussi qu’elle soit à la pointe de la technologie, voire même en avance sur son temps. Par ailleurs, elle devait gagner en volume de manière à permettre aux clients de mettre un sac de golf dans le coffre à l’avant, malgré la configuration 2+2 places. Ainsi, pour mettre en œuvre ce projet, les ingénieurs de Porsche ont tout remis à plat. Le châssis et la suspension n’ont pas été repris de la 356 mais complètement repensés. Une suspension McPherson a été incorporée à l’avant de conserver le volume de coffre. Enfin, à l’arrière, l’essieu oscillant devenu obsolète fut remplacé par une suspension à triangles obliques. Celui qui finira par dessiner le modèle satisfaisant le cahier des charges n’est autre que Ferdinand Alexander, le fils de Ferry Porsche. Il était loin de se douter du succès planétaire qu’aura sa création.

Un prototype fut présenté en 1963 au Salon automobile de Francfort sous l’appellation 901. Cependant, Peugeot avait réservé tous les numéros à trois chiffres avec un zéro au milieu. Porsche a donc été contraint de renommer en 1964 son modèle sous le nom qu’on connaît aujourd’hui : 911.

Porsche 911 901

L’importation en France de la Porsche 911 débuta en 1965 avec 204 exemplaires pour la première année. Les débuts furent prometteurs et trois ans plus tard, les ventes avaient déjà triplé.

Si la Porsche 911 classique comportait un moteur six cylindres à plat développant 130ch à 6 100 tr/min pour une cylindrée de 2 litres, une version plus sportive fut ajoutée en 1967 avec un moteur de 160ch : la 911S. Cette même année, Porsche développe également le premier cabriolet véritablement sûr avec un arceau de sécurité en acier inoxydable et un pare-brise souple : la 911 Targa était née. La « Sportomatic », une boîte de vitesses semi-automatique à 4 rapports équipe les Porsche 911 à partir de cette année.

En 1968, la Porsche 911T apparaît. Il s’agissait d’une version d’entrée de gamme disposant d’un moteur de 110ch seulement. La marque en profite pour rebaptiser la version de base, devenant ainsi la Porsche 911L. Sauf qu’un an plus tard, Porsche change une nouvelle fois son nom et remplace le L par un E signifiant Einspritzung en allemand, soit injection en français. La 911E et la 911 S voient alors leur moteur monter en puissance avec respectivement 140ch et 170ch tandis que le moteur de la 911T est rabaissé à 100ch. La motorisation passe à 2,2L et le pare-brise souple de la Targa est remplacé par une vitre rigide.

Les 911T, 911E et 911S continuent de gagner en puissance en 1970 et 1972, passant respectivement à 125/130ch, 155/165ch et 180/190ch. Mais la voiture de rêve par excellence reste aujourd’hui encore la Porsche 911 Carrera RS 2,7 de 1972 dotée d’un moteur de 210ch pour un poids de 1 tonne. Sa « queue de canard » caractéristique est le tout premier aileron arrière à équiper un modèle de série.

2ème génération : Type G (1973-1988)

Le « Type G » est la génération qui aura duré le plus longtemps. Elle se distingue par ses pare-chocs à soufflets, une innovation visant à respecter les normes de crash test imposées à l’époque par les États-Unis. Par ailleurs, des ceintures de sécurité 3 points et des sièges à appuie-tête intégré sont inclus dans la version de base afin d’améliorer la protection des occupants. Le moteur 3.0 de la Carrera succède ensuite au moteur 2.7.

En 1974, Porsche sort sa fameuse 911 Turbo, la première voiture de sport de série à être équipée d’un turbocompresseur. L’expérience accumulée par Porsche en compétition dans le domaine des moteurs suralimentés avait permis la réalisation de ce modèle. Basé sur le bloc de la 911 Carrera RS 3.0, le moteur développait 260ch et libérait un couple maximum de 343 Nm pour propulser la 911 à une vitesse de pointe supérieure à 250 km/h.

Porsche 911 Type G

En 1977, Porsche franchit une étape en termes de puissance. La Porsche 911 Turbo 3.3, équipée d’un refroidisseur d’air de suralimentation, développe une puissance de 300 ch qui en fait la plus la voiture la plus puissante sur son segment. Pourtant, la nouvelle Super Carrera, baptisée SC, ne développe quant à elle que 180ch. Le Dr Ernst Fuhrmann envisageait en effet de délaisser la Porsche 911 qui se faisait vieille, au profit des nouvelles 928 et 924. Mais sa mort a pour conséquence de maintenir la 911 au catalogue de Porsche.

Ainsi, la SC gagne en puissance puisqu’elle passe à 188ch en 1978 puis 204ch en 1980. En 1983, la Porsche 911 Carrera 3.2, dotée de 213ch, remplace la 911 SC. Ce modèle est très apprécié par les collectionneurs. La version Cabriolet apparaît quant à elle en 1982. La Carrera 3.2 restera le modèle phare des années 80, assurant la continuité du modèle dans la tradition, par opposition à la 944 qui apporte de la modernité. Et c’est ce qui fait défaut à la 911. En 1989 apparaît la Porsche 911 Speedster.

3ème génération : Type 964 (1988-1993)

En 1988 est présentée la Porsche 911 Carrera 4 (type 964). Fruit de quinze ans de développement, la Porsche 911 a été remaniée à 85% pour donner vie à une voiture moderne, répondant ainsi aux experts qui prévoyaient une fin prochaine pour la 911. Son moteur à plat 3,6 litres refroidi par air développe maintenant 250ch. Visuellement, la 964 se distingue principalement par son aileron arrière mobile à commande électrique et par ses pare-chocs aérodynamiques en polyuréthane. Son châssis a été complètement revu puisqu’il est doté de ressorts hélicoïdaux et de bras de suspension en alliage léger. Disposant d’un ABS, d’airbags, d’une direction assistée et d’une boîte Tiptronic, la 964 est une voiture sportive bénéficiant de tout le confort de conduite. Une version à roues arrière motrices, dénommée 964 Carrera 2 arrivera six mois plus tard.

Porsche 911 964

 En 1990, Porsche sort la 964 Turbo 3.3 qui vient s’ajouter aux Coupé, Cabriolet et Targa. Dotée dans un premier temps du moteur 3,3 litres à plat de la 930, la Turbo reçoit à partir de 1992 un moteur 3,6 litres développant 360ch. Les 911 Carrera RS, 911 Turbo S et 964 Speedster demeurent aujourd’hui encore des modèles très prisés par les collectionneurs.

4ème génération : Type 993 (1993-1998)

La 993 est la dernière Porsche 911 à être équipée d’un moteur refroidi par air. A ce titre, elle occupe une place à part dans le cœur des fans de Porsche. Mais ce n’est pas la seule raison. E, effet, elle dispose d’un look très élégant. Ses pare-chocs intégrés mettent en avant l’harmonie de l’ensemble. Sa silhouette est plus effilée grâce à la forme polyellipsoïdale de ses phares qui ne sont plus ronds. La 993 est réputée pour être mature et fiable. Mais elle est également agile grâce son nouveau châssis en aluminium.

Porsche 911 993

En 1995, la 993 Turbo est équipée pour la première fois d’un moteur biturbo, connu pour être le moteur de série le plus faible en émissions. Elle dispose par ailleurs de jantes en aluminium à rayons creux, véritable innovation dans le milieu automobile. Tandis que les amateurs de plein air sont ravis par la nouvelle Porsche 911 Targa, dotée pour la première fois d’un toit en verre à commande électrique qui se range derrière la vitre arrière, les amateurs de vitesse accueillent avec joie la Porsche 911 GT2.

5ème génération : Type 996 (1997-2004)

La 996 constitue le renouveau de la Porsche 911, tout en conservant son caractère. Entièrement revu, son design réinterprète les lignes classiques de la Porsche 911. Si son allure est quasiment similaire à la Boxster, sa principale caractéristique visuelle réside dans les phares avant à clignotant intégré, d’abord critiqués puis imités par bon nombre de constructeurs. La vie à bord a également été repensée, mettant l’accent sur le confort de conduite. Sous son capot se trouve pour la première fois un moteur six cylindres à plat refroidi par eau. Sa technologie à quatre soupapes lui permet de développer 300ch et de réduire ses émissions, sa consommation ainsi son niveau sonore.

Porsche 911 996

Porsche lance une offensive produit particulièrement féroce en déclinant cette 996 en de multiples versions. À partir de 1999, la Porsche 911 GT3 devient l’un des modèles phare de la gamme et s’inscrit dans la continuité de la 993 Carrera RS

6ème génération : Type 997 (2004-2011)

La 6ème génération de Porsche 911 débute en juillet 2004 avec les 997 Carrera et 997 Carrera S. Leurs phares ovales en verre clair, auxquels viennent s’ajouter des feux intégrés au bouclier, renouent avec le design classique de la 911. Hormis le design, les performances sont également au rendez-vous puisque le moteur 3,6 litres à plat de la Carrera atteint les 325 ch tandis que le moteur 3,8 litres de la Carrera S développe 355 ch. Le châssis de la Carrera S embarque par ailleurs le système PASM (Porsche Active Suspension Management).

Porsche 911 997

En 2006, la Porsche 911 Turbo type 997 est la première voiture de série à essence à disposer d’un turbocompresseur à géométrie variable. Suite au rajeunissement de la gamme effectué à l’automne 2008, une injection directe d’essence et une boîte de vitesses à double embrayage sont intégrées à la 997.

La nouvelle Porsche 911 se décline en 24 versions : Carrera, Cabriolet, Targa, propulsion et transmission intégrale, Turbo, GT, GTS ! Jamais une Porsche 911 n’aura eu autant de déclinaisons. Le record de ventes est battu deux années de suite, d’abord en 2006 avec 36 504 exemplaires puis en 2007 avec 38 922 exemplaires.

7ème génération : Type 991 (2011)

Cette 991 incarne l’avancée technique la plus importante de l’histoire de la Porsche 911. Considérée comme la référence absolue sur son segment depuis plusieurs décennies, ses performances et son efficacité sont tout bonnement exceptionnelles. Un châssis avec empattement modifié, des jantes surdimensionnées et une voie plus large viennent s’associer à un habitacle ergonomique à souhait, faisant de cette 991 une voiture plus sportive et plus confortable. Une boîte manuelle sept vitesses et le Porsche Dynamic Chassis Control équipent également cette nouvelle version.

Porsche 911 991

D’un point de vue technique, le programme « Porsche Intelligent Performance » fait des merveilles : moins de consommation pour plus de performances. Yes ! Cela est rendu possible notamment grâce à la réduction de la cylindrée à 3,4 litres sur la Carrera de base (qui affiche pourtant 5ch de plus que la 997/II) et à la construction hybride (acier/aluminium) qui participe grandement à la diminution de poids.

Avec sa silhouette effilée et ses détails précis, cette nouvelle Porsche 911 est une véritable référence en matière de design automobile.

SHARE
Cofondateur de Luxebytrendy avec Chloé, Nicolas a toujours été passionné par l’univers du luxe et aussi de la mode. Nicolas aime tous ce qui touche à l’univers du luxe et particulièrement l’horlogerie de luxe et le high-tech haut de gamme. Pour vous informer sur les dernières actualités du monde du luxe, Nicolas n’hésitera pas à rechercher les actualités les plus intéressantes du secteur pour vous les faire découvrir. Issu d’une école de commerce parisienne, Nicolas n’hésitera pas à vous tenir informé de l’actualité du secteur du luxe et de l’horlogerie, mais aussi à vous raconter l’histoire et l’univers des plus grandes maisons du luxe…