Comment choisir son diamant ?

Choisir son diamant avec les 4C
Rate this post

Le diamant à sa naissance n’est qu’un vulgaire morceau de charbon. Mais si rare, précieuse et éternelle, cette pierre précieuse est considérée comme un véritable trésor qui échappe à toutes les règles économiques.

L’achat de cette pierre précieuse n’est donc pas à la portée de tous. L’appréciation d’un diamant taillé est un art difficile et s’établit lors des bourses diamantaires où plusieurs critères sont minutieusement étudiés. La qualité du diamant gravite alors autour de 4 critères fondamentaux appelés les 4C pour Carat, Clarity, Color, Cut que nous allons ici vous présenter.

Carat (Le poids)

Le poids du diamant s’exprime en carat et qui équivaut à 0.20 grammes. Le carat est divisé en 100 points. Ainsi un diamant de 25 points pèsera le quart du carat, soit 0.25 carat ou 25 centième. Le poids de la pierre détermine sa grosseur et donc son diamètre. A préciser que le prix du diamant n’est pas proportionnel à leur poids : un diamant de 1,5 carat fait trois fois le poids d’un diamant de 0,5 carat, mais son prix peut être entre cinq et sept fois supérieur puisque qu’il est d’autant plus rare.

Clarity (La pureté)

Presque invisible à l’œil nu, la plupart des diamants comportent des « défauts » appelés inclusions, survenues pendant le processus de cristallisation. Moins il en possède, plus le diamant est pur si bien que leur nombre, leur localisation, leur taille et leur type auront un impact décisif sur la valeur de la pierre.

Des normes internationales ont donc été créées pour mesurer la pureté des diamants :

  • IF : pur à la loupe grossissant 10 fois ;Diamant brillant
  • VVS1 ; VVS2 : minuscule inclusions très difficilement visibles à la loupe ;
  • VS1 ; VS2 : très petites inclusions difficilement visibles à la loupe ;
  • SI1, SI2 : petite inclusions facilement visibles à la loupe ;
  • P1 : inclusions facilement visibles à la loupe, difficilement visible à l’œil nu par le côté de la couronne et n’affectant pas la brillance ;
  • P2, P3 : grandes et/ou nombreuses inclusions facilement ou très facilement visible à l’œil nu par le côté de la couronne et affectant légèrement ou distinctement la brillance.

 

Color (La couleur)

La couleur du diamant

Bien que tous les diamants soient beaux, plus il est transparent plus sa valeur est élevée puisqu’une teinte ternirait sa brillance.

Une classification à valeur internationale a donc été établie par la Gemological Institute of America (GIA) qui permet de les différencier.

Cette échelle mesure alors la couleur d’un diamant de D (pour la couleur « Diamonds ») à Z.

Les diamants incolores et donc très rares sont classés de D à H, mais la plupart des diamants présentent une légère coloration et seront classés de I à L. Les diamants classifiés de M à Z présentent une coloration plus accentuée et sont définis comme étant colorés.

 Echelle de couleur du diamant

Il existe aussi des diamants de toutes les couleurs : bleu, rouge, rose, vert, jaune, noir, champagne, cognac et certaines sont très appréciées car très rares comme le rouge, le vert et le bleu.  

La fluorescence du diamant

La fluorescence du diamant est aussi un critère à prendre en compte car sa variation peut déprécier ou valoriser la pierre. Elle est indiquée sur le certificat par l’une des mentions suivantes :

  • « none » pour absence de fluorescence ;
  • « slight » ou «very slight» pour légère présence de fluorescence ;
  • « medium » pour une présence moyenne de fluorescence ;
  • « strong » pour une présence forte de fluorescence.

Ainsi, choisir une fluorescence forte pour un diamant de type D, E ou F serait une erreur puisqu’elle donnerait un aspect laiteux à la pierre. Cependant, pour des diamants ayant des couleurs H, I, J ; cela améliorera la brillance et la couleur de la pierre.  

Cut (la taille)

Les trois premiers critères étant dictés par la nature, ce dernier, lui, dépend totalement de l’homme et de son art. Le succès du diamant provient de sa capacité à briller et seule la qualité de la taille pourra lui donner un maximum d’éclat et de beauté.

  • Quand un diamant est taillé à la perfection, la lumière se reflète d’une facette à l’autre et ressort par le dessus, on parlera des « feux » du diamant ;
  • Si le diamant est taillé trop épais, une partie de la lumière s’échappe à l’extérieur, vers le bas ;
  • Si le diamant est taillé trop plat, la lumière s’en échappe avant même d’avoir été renvoyée sur une autre facette.

La taille du diamant impact sa brillance

Les différentes tailles des diamantsLa taille du diamant, le polissage, les proportions et la symétrie ont un impact direct sur la vie et la brillance d’un diamant. Si ces paramètres de taille n’ont pas été respectés, la beauté de la pierre en sera lourdement affectée.

Le diamant brut étant très onéreux, les diamantaires rencontrent à chaque taille de pierre un véritable dilemme. Il devra choisir entre obtenir le poids taillé en diamant le plus important au détriment de la qualité de la taille, ou bien obtenir un poids taillé en diamant un peu moins important mais le diamant aura une qualité de taille meilleure.

Le pourcentage de perte en diamant brut pouvant atteindre plus de 70 % de la taille, on comprendra alors la difficulté que le diamantaire rencontre.

La plus petite erreur de calcul lors de la taille peut faire la différence entre un diamant de taille idéale et un diamant de très bonne taille.

La Bruyère disait : « Après l’esprit de discernement, ce qu’il y a de plus rare au monde, ce sont les diamants ».

 

SHARE
Cofondatrice de Luxebytrendy avec Nicolas, Chloé est elle aussi passionnée par l’univers du luxe et de la mode. La fille de l’équipe des rédacteurs apprécie particulièrement les bijoux hors de prix, comme la joaillerie et la haute joaillerie de la Place Vendôme, mais aussi les bijoux fantaisie. Chloé vous informera des actualités les plus intéressante sur les parfums, la mode, les cosmétiques, les news peoples ou les conseils sur le mariage.