Nouveauté Pequignet pour 2013 : la maison française enfin sauvée ?

Rate this post

Véritable coup de cœur horloger pour moi, la gamme Pequignet équipée du Calibre Royal – un mouvement qui apporte de véritables évolutions techniques tout en étant Made in France – a portant faillit disparaître l’année dernière, ce qui aurait été une terrible nouvelle pour l’horlogerie française.

L’horloger du Jura français est en effet passé tout prêt de la cessation d’activité l’année dernière. Cependant, le tribunal de commerce de Besançon a décidé de sauver l’entreprise en juillet 2012 et de lui redonner une seconde chance. Cette bonne nouvelle est due au rachat de Pequignet par Philippe Spruch – confodateur de LaCie – et Laurent Katz – administrateur de LaCie et maintenant président de Pequignet – tous deux passionnés d’horlogerie.

La marque française a donc pu relancer la production, fiabiliser son mouvement Calibre Royal, mais aussi définir une nouvelle stratégie qui repose sur deux piliers : l’agrandissement de la gamme Manufacture et le rajeunissement de la gamme Moorea.

Pequignet Logo

La collection Pequignet Manufacture s’agrandit

Pour continuer son implantation dans l’horlogerie haut de gamme, la Maison de Morteau se devait de développer sa gamme. Alors que de nombreux horlogers se lancent dans de nouvelles complications, Pequignet a décidé de faire le contraire avec une simplification de son calibre. Il s’agit en faite de « Revenir aux fondamentaux… Telle est la volonté de ces nouveaux garde-temps arborant fièrement les complications les plus essentielles : heure, minute, petite seconde et réserve de marche de 88 heures » comme l’annonce la marque dans un communiqué.

En effet, les modèles actuellement proposés de Pequignet Royal disposaient de nombreuses complications implantées nativement sur la platine : heure, minute, seconde, jour, grande date, réserve de marche et phases de lune.

Ce retour aux fondamentaux pour Pequignet permet donc de proposer les premiers modèles avec le Calibre Royal à 3 800 euros, contre un début à 5 500 euros pour les versions d’origines. Je trouve donc que cette simplification est une très bonne idée, car cela permet d’avoir un mouvement manufacture de qualité pour un prix très compétitif. Il ne faut pas non plus oublier que la montre et le mouvement sont assemblés en France !

Ce sont donc au total 6 modèles qui sont proposés, dont 4 de Rue Royale et 2 de Royal Grand Sport.

Pequignet Rue Royale 9010143 CN

Les nouvelles Pequignet Rue Royale

4 références seront donc disponibles dans deux versions différentes (avec ou sans grandes dates). Chaque version dispose au choix d’un cadran noir opalin ou argenté. Tous ces garde-temps disposent du magnifique boitier Rue Royale de 42 mm de diamètre en acier 316L finition polie. Le bracelet est en alligator avec une boucle déployante.

La 9010133 CG (cadran argenté) et la 9010143 CN (cadran noir) sont donc équipées des fonctions heure, minute, petite seconde et réserve de marche. Ces deux modèles sont disponibles au prix de 3 800 euros.

La 9010243 CN (cadran noir) et la 9010233 CG (cadran argenté) sont quant à elles équipées des fonctions précédentes, plus la grande date qui apparaît dans un compteur à midi. Le prix de ces gardes-temps est de 6 000 euros.

Pequignet Rue Royale 9010233 CG

Les nouvelles Pequignet Royal Grand Sport

2 références sont ici proposées par la manufacture française. Elle dispose toutes des fonctions grandes date, heure, minute, petite seconde et réserve de marche. Le boitier de 44 mm de diamètre est en acier 316L finition polie et le bracelet est en alligator grandes écailles avec boucles déployante.

La seule différence entre Royal Grand Sport 9030243 CN et la 9030233 CG est le cadran opalin noir pour la première et argenté pour la seconde. Pour le prix, il faudra compter 6 500 euros.

Pequignet nous propose ici six sublimes nouveaux modèles. Je suis en effet déjà tombé amoureux des précédentes Rue Royale, surtout la 9011548 CN (17 000 euros) en or rose ou de la 9010443 CN en acier (5 500 euros). Ces deux montres mon provoqué une véritable CHI, mais je n’avais pas les moyens de mettre plus de 5 000 euros dans une Pequignet. Avec le premier modèle 9010143 CN à 3 800 euros, je ne sais pas si je résisterais longtemps !

Pequignet  Royal Grand Sport 9030243 CN

Collection Moorea : un rajeunissement en vu

Aujourd’hui, Pequignet propose deux collections de montres avec la Manufacture et l’historique Moorea, des montres au tarif moins exclusif avec mouvement ETA. Cependant, la ligne Moorea avait été un peu abandonnée depuis la sortie du Calibre Royal. La nouvelle direction a décidé de résoudre ce problème en en rajeunissant et réactualisant la gamme actuelle, mais aussi en présentant une nouvelle ligne à partir de 700 euros. Le but est ici de toucher un public plus jeune et plus large qu’avec la collection Manufacture.

Autre nouveauté pour cette année, il s’agira d’une montre typée pilote avec le magnifique Calibre Royal, de quoi convaincre les amateurs de garde-temps sportif.

Pour l’instant, je n’ai pas de photos, ni d’autres informations sur ces gammes, mais je vous tiendrais au courant dès que j’en aurais.

Pequignet a donc l’air d’être sur la bonne voie pour sortir de la crise qui l’a méné à une quasi-faillite en 2012. En tout cas, j’espère vraiment que la marque va réussir sa renaissance, car elle produit de magnifiques montres à deux prix accessibles (pour la qualité !) et propose un mouvement très innovant !

www.pequignet.com

SHARE
Cofondateur de Luxebytrendy avec Chloé, Nicolas a toujours été passionné par l’univers du luxe et aussi de la mode. Nicolas aime tous ce qui touche à l’univers du luxe et particulièrement l’horlogerie de luxe et le high-tech haut de gamme. Pour vous informer sur les dernières actualités du monde du luxe, Nicolas n’hésitera pas à rechercher les actualités les plus intéressantes du secteur pour vous les faire découvrir. Issu d’une école de commerce parisienne, Nicolas n’hésitera pas à vous tenir informé de l’actualité du secteur du luxe et de l’horlogerie, mais aussi à vous raconter l’histoire et l’univers des plus grandes maisons du luxe…

1 COMMENT

  1. c’est une bonne nouvelle si Pequignet arrive à relancer son activité. J’aime beaucoup cette marque, ca serait dommage de la voir disparaître…

Comments are closed.