Le vestiaire d’une muse de Saint Laurent vendu aux enchères

Rate this post

Lundi 14 octobre a eu lieu la vente aux enchères d’une collection exceptionnelle de pièces de haute couture datant de 1960 à 2000. Il s’agit en fait de la garde-robe personnelle de Danielle Luquet de Saint-Germain, ancienne muse du créateur Yves Saint Laurent et mannequin. Je vous propose de découvrir quelques une des plus belles pièces.

Une panoplie exceptionnelle

La vente s’est tenue à l’Hôtel Drouot à Paris. Plus de 300 lots étaient proposés. On y retrouve notamment des robes, des chapeaux, des chaussures ou encore des bijoux. Toutes ces pièces portent la marque de grands créateurs, comme Yves Saint Laurent, Paco Rabanne, Thierry Mugler, Christian Lacroix… Cette collection a été constituée au cours de la carrière de Danielle Luquet de Saint-Germain, qui fut mannequin-cabine et muse d’Yves Saint Laurent.

Danielle Luquet de Saint Germain et Yves Saint Laurent lors d'une séance d’essayage

Le couturier avait pour habitude de « sculpter » ses créations directement sur son mannequin-cabine. En effet, l’inspiration du couturier lui venait directement sur le mannequin, en fonction de ce qu’elle lui inspirait. La muse a aujourd’hui décidé de se séparer de cette gigantesque collection, véritable référence de la mode du dernier quart de siècle. Elle s’en explique, estimant que cette garde-robe était devenu trop envahissante et trop couteuse à entretenir.

La mémoire de la haute couture

Parmi toutes les pièces de haute couture proposées aux enchères, on retiendra notamment une superbe robe en mousseline noire transparente. Estimée au départ entre 13 000 et 15 000 euros, cette longue robe signée Saint Laurent a été adjugée pour 118 750 euros !

Robe en mousseline noire transparente YSL

C’est aussi Danielle Luquet de Saint-Germain qui inspira à Yves Saint Laurent le premier smoking pour femme, la blouse transparente ou encore la saharienne. Parmi les autres pièces de haute couture à ne pas manquer lors de cette vente aux enchères, on notera cette robe noire YSL de l’hiver 1979 estimé à 10 000 euros.

Robe Yves Saint Laurent

Voici ensuite un gibo par Claude Montana de 1980 estimé 1 200 euros.

Gibo pour Claude Montana automne-hiver 1979-1980

Enfin un Alaia circa de 1981, proposé à la vente à partir de 800 euros.

Alaia circa 1981

Et vous, que pensez-vous de cette collection de haute couture ? Auriez-vous, vous aussi, vendu un tel trésor ? www.ysl.com

SHARE
Cofondatrice de Luxebytrendy avec Nicolas, Chloé est elle aussi passionnée par l’univers du luxe et de la mode. La fille de l’équipe des rédacteurs apprécie particulièrement les bijoux hors de prix, comme la joaillerie et la haute joaillerie de la Place Vendôme, mais aussi les bijoux fantaisie. Chloé vous informera des actualités les plus intéressante sur les parfums, la mode, les cosmétiques, les news peoples ou les conseils sur le mariage.