SIHH 2019 : l’heure du bilan

Rate this post

Le Salon International de la Haute-Horlogerie a eu lieu du 14 au 17 janvier dernier à Genève. Une fois de plus, cette nouvelle édition est une belle réussite. Nous avons souhaité revenir sur cet évènement et ainsi vous présenter les quelques nouveautés de cette nouvelle année !

Qu’est-ce que le Salon International de la Haute-Horlogerie ?

Le SIHH est un salon privé et mondial de l’horlogerie mais également de la bijouterie qui se déroule chaque année et ce, depuis sa création en 1991 à Palexpo et plus précisément à Genève en Suisse. Le salon regroupe les plus grandes et prestigieuses marques de la Haute Horlogerie. Cette 29 ème édition est un véritable succès car plus de 23 000 visiteurs ont fait le déplacement en Suisse dans le but de découvrir les derniers nés horlogers soit +15% par rapport à 2018.

Une 29 ème édition toujours plus connectée

Le Salon a depuis 2 ans pris un tournant en termes d’expériences pour ses visiteurs en mettant le partage au coeur de sa stratégie : conférences, présentations de marques, keynotes animés par des speakers de renom. Le Salon est également tourné vers le digital puisque ce dernier met en place des Live depuis l’Auditorium mais aussi grâce à la création du LAB : véritable laboratoire dédié aux innovations technologiques et digitales des Maisons exposantes. Un espace dédié au networking et au « think tank » de l’industrie a même été mis en place avec des technologies 100% connectées telles que l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle ou encore l’artisanat augmenté.

Les plus belles nouveautés horlogères du salon

Greubel Forsey a présenté deux nouveautés : l’Art Piece Historique et le Balancier Contemporain. Le modèle Art Piece historique dispose d’un boîtier de 44 mm de diamètre et est limité à seulement 33 exemplaires. Ce dernier allie technicité, exclusivité et bonne facture pour le plus grand plaisir des passionnés. La marque horlogère suisse propose un garde-temps d’exception grâce à la présence du tourbillon visible depuis le cadran, de son effet en trois dimensions ou encore de ses finitions de haut niveau.

Le modèle Balancier Contemporain est quant à lui composé d’un boîtier plus fin et plus petit de seulement 39,6 mm de diamètre. Le design de cette pièce unique est à la fois classique et moderne, de quoi rester bouche bée devant tant d’esthétisme. Le balancier est impressionnant et dispose d’une stabilité optimale grâce à ses 6 vis.

MontBlanc a également profité de ce salon pour présenter deux nouvelles collections dont la Collection 1958. Cette collection compte 3 nouveaux modèles : Geosphere, Automatic, Chronographe Automatique. Le point commun de ces 3 modèles est leur boîtier en bronze mais aussi leur bracelet Nato et leur cadran de couleur kaki. Hermès a également su faire parler d’elle avec sa belle complication nommée Arceau L’heure de la Lune. Ce garde-temps d’exception a été conçu de façon à ce que lorsque nous sommes à Paris ou en Australie, nous puissions voir de manière précise la Lune que nous avons en face de nous. Jean-Francois Mojon, le créateur technique de la montre, a travaillé sur le projet pendant près de 3 ans afin d’obtenir un résultat plus que réussi. A. Lange & Söhne a fait grand bruit dès l’ouverture du Salon grâce à son modèle Datograph Perpetual Tourbillon. Cet œuvre d’art horlogère est une édition limitée à 100 exemplaires seulement. Le garde-temps est doté d’un boîtier de 41,5 mm de diamètre, d’un cadran en or rouge mais aussi d’aiguilles en or rhodié sauf celle du chronographe qui elle est en acier rhodié. Ces 4 jours de la 29ème édition du Salon Internationale de la Haute Horlogerie a ont été marqués par des nouveautés horlogères riches en technologies et en design. Le Salon se veut toujours plus connecté où partage et convivialité sont les maîtres mots. Prochain rendez-vous à BaselWorld dans quelques semaines !

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here