Retour sur la sucess story de Citizen

Citizen

Citizen n’a plus besoin de démontrer son talent. Cette marque horlogère japonaise est reconnue dans le monde entier, notamment pour la finesse de ses produits et ses technologies impressionnantes, qui ont fait la réputation de la marque. Sa signature ? Une approche artisanale de ses produits, de la création de toutes les pièces à l’assemblage final. Nous revenons au sein de cet article sur la sucess story d’une marque horlogère qui, à ses débuts, n’envisageait pas de conquérir le monde.

Aux origines, un projet humain

Il faut remonter en 1918, fin de la Première Guerre mondiale, à Tokyo, dans le quartier Totsuka Eki. Dans ce quartier paisible et chic nait l’Institut de recherche horlogère Shokosha Watch, sous le commandement du joaillier Kamekichi Yakamazi. Ce dernier est porté par une réelle volonté de créer une marque de montres accessible à tous les citoyens japonais.

Son rêve ? Que chacun puisse se doter d’une montre de luxe à son poignet, sans distinction sociale. C’est en 1924 qu’il concrétise son œuvre, avec une première montre qu’il baptise à l’image de son rêve « Citizen ». Il faut attendre 6 ans plus tard pour que l’entreprise décide de rebaptiser son entreprise à son image. Citizen Watch Co est né.

Une entreprise qui a traversé l’histoire

Malgré une relancée de la production horlogère en1936, avec un succès au rendez-vous assez inattendu, la marque se voit ralentie lors de la Seconde Guerre mondiale, avec une usine détruite. Il faut attendre les années 50, pour que l’entreprise se lance dans une production de nombreux modèles intemporels.

Une évolution pas à pas

Dès 1952, la marque lance sa première montre avec un calendrier. C’est une petite innovation pour l’époque et voit ainsi une accélération de ses ventes. C’est ce qui la mène en 1955 à exporter ses modèles de montres-bracelets dans le monde entier. La marque commence à se faire une place dans la cour des grandes horlogeries.

Des technologies perfectionnées

Citizen n’a pas l’intention de s’arrêter là. Elle se dote en effet de nombreuses technologies qui, à ce jour, font parties intégrantes de sa réputation :

  • 1956 : la techno « Parashock » était une réelle démonstration de force et un coup de publicité retentissant. Afin de démontrer la résistance de la montre, elle est lancée depuis un hélicoptère à plus de 30m de hauteur. La montre en ressort indemne, impressionnant les plus grands horlogers du monde.
  • 1958 : La montre Citizen est aussi proposée avec une alarme, technologie unique qui fait beaucoup parler d’elle à son époque.
  • 1959 : la techno « Parawater », soit une montre étanche est l’idéal si vous aimez prendre le bateau pour admirer les côtes japonaises.
  • 1960 : les malvoyants ne sont pas oubliés, avec une montre adaptée à leur handicap. La marque revient à son envie d’être une montre pour tous les citoyens japonais. En parallèle, elle conclut un accord d’import-export avec la société américaine Bulova Watch Co.
  • 1962 : la marque décide d’aller encore plus loin et crée la montre pour homme la plus fine du monde. Elle crée dans la foulée, en 1963, la montre la plus fine pour femme.
  • 1966 : sa technologie s’améliore avec sa première montre électronique, etc.

La marque Citizen est connue pour respecter les tendances et s’approprier les évolutions technologiques pour être en phase avec son époque. La Cryston de 67 (1ère montre électronique à quartz transistorisée au monde), à cellule solaire en 76, la 1ère montre de plongée à quartz en 1982….

Son envol dans les années 90

Les années 90 sont marquées par sa collection Citizen Promaster et sa montre radiocommandée multizone de 93. En 95, elle offre une montre solaire analogique avec alarme et chronographe.

L’année 1996 est sans doute l’une des plus remarquables pour la marque, qui lance une grande innovation : Eco-Drive. Le mouvement de la montre est alimenté par la lumière via des cellules solaires sous le cadran.  

De nos jours

Citizen poursuit sa lancée par le rachat de grandes entreprises Bulova Watch Co. En 2008, Frédérique Constant en 2016. En 2021, la marque est reconnue dans le monde entier comme pionnière de l’innovation horlogère dans bien des domaines (pièces, technologies…), proposant des modèles pour tous les goûts et toutes les personnalités, respectant les vœux du fondateur depuis 1918.

Cofondateur de Luxebytrendy avec Chloé, Nicolas a toujours été passionné par l’univers du luxe et aussi de la mode. Nicolas aime tous ce qui touche à l’univers du luxe et particulièrement l’horlogerie de luxe et le high-tech haut de gamme. Pour vous informer sur les dernières actualités du monde du luxe, Nicolas n’hésitera pas à rechercher les actualités les plus intéressantes du secteur pour vous les faire découvrir. Issu d’une école de commerce parisienne, Nicolas n’hésitera pas à vous tenir informé de l’actualité du secteur du luxe et de l’horlogerie, mais aussi à vous raconter l’histoire et l’univers des plus grandes maisons du luxe…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here